#Sister Of The Leaf - Maya de Selva - Blue Smoke Spirit - Abonnement cigare et cadeaux - livraison en Suisse

#Sister Of The Leaf – Maya de Selva

Comme chaque jour, elle était montée sur la colline. Assise sur son banc en bois, elle pouvait distinguer depuis là la Basilique de Suyapa et en fermant les yeux, elle pouvait dessiner de tête chacun des contours de cette ville qu’elle aimait tant. Elle sentait l’humidité de l’air qui s’accrochait à ses cheveux et la chaleur presque étouffante qui se dégageait de Tegucigalpa. En ispirant l’air, elle pouvait sentir les notes végétales qui se dégageaient des arbres alentours. Avec le sentiment de fierté avec lequel elle avait grandi, elle s’adressa à sa ville:

« Un jour, j’amènerai les saveurs du Honduras au-delà des frontières »

Elle fêta le jour de ses seize ans à Paris, sa famille étant retournée en France pour y vivre. L’air de Tegucigalpa lui manquait terriblement. Elle repensait à la manufacture de tabac qu’elle avait visité avec son grand-père hondurien, à l’odeur des feuilles de tabac séchées, au soin de la cueille des feuilles. Tout au long de ses études d’ingénieure, elle était poussée par cette volonté de capturer les senteurs du Honduras. Ses études terminées, elle piaffait d’impatience de pouvoir concrétiser ses rêves grâce à ce produit qui représentait si bien l’esprit du terrroir: le cigare.

Elle présenta alors son projet et sa vision à l’ami de son grand-père, qui possédait la manufacture de tabac au Honduras. Il refusa catégoriquement de l’aider dans cette réalisation et s’enquit de ces arguments : « Maya, le cigare est un monde d’homme. Faire pousser les feuilles demande du savoir-faire, de la patience. Le cigare souligne la puissance de celui qui le fume, il est l’alibi permettant de se retrouver pour parler affaires, prendre les décisions importantes, et parler politique. »

Elle resta sans voix face à ces arguments illogiques. Une femme n’est-elle pas habilitée à montrer son savoir-faire et à endosser les travaux les plus ardus ? N’est-elle pas capable de prendre des décisions difficiles, de montrer sa puissance et d’assumer son avis ? Son palais n’est il pas développé pour sentir les arômes subtils, complexes ou puissant d’un cigare ? Elle décida ainsi de prouver qu’aucune limite de genre ne s’appliquait à un plaisir aussi pur et simple que d’apprécier un cigare. Que le savoir-faire n’avait ni âge, ni genre, ni limite et qu’elle saurait le transmettre et le valoriser avec respect.

Quelques années plus tard, à grand coup de courage et à la sueur de son front, Maya réalisa son rêve: des cigares fabriqués à la main, dans des zones personnellement sélectionnées au Honduras et au Nicaragua, qui traduisent sa vision et son esprit du terroir.

Elle souhaita partager cette vision et ce produit particulièrement auprès des femmes, afin d’ouvrir les portes de ce monde merveilleux et d’offrir à tous et toutes la possibilité de découvrir ce produit d’exception:

« Il paraît que les femmes ont un éventail de saveurs immense, il est donc logique qu’elles fument des cigares pleins d’arômes »

Maya de Selva

Le cigare est souvent, malgré lui, catégorisé comme masculin. En réalité, il permet une réunion, sans limites de genre, d’âge ou de connaissances. C’est une porte ouverte à des saveurs franches complexes, multiples, à des associations infinies. Que le moment de partage qu’il suscite est, par essence, un instant d’humilité.

Le cigare apprécié par les femmes, c’est aussi une tranche d’histoire. Pour ses vertus médicales et purifiantes pour Catherine de Médicis au plaisir d’Elisabeth 1ère qui en démocratise l’usage, en passant par la charistmatique Kim Basinger, le cigare est depuis toujours affectionné par les femmes. Que l’on soit militante comme Maya de Selva ou qu’on apprécie un cigare comme un bon verre de vin (ou les deux), le cigare est avant tout une histoire de découverte et de partage.

Article inspiré librement d’éléments biographiques de Maya de Selva

Image: https://www.forbes.com.mx/la-mujer-rompio-estereotipo-del-genero/

Références

https://www.lepoint.fr/art-de-vivre/maya-selva-femme-de-cigare-08-03-2012-1439004_4.php#

http://www.luxe-magazine.com/fr/article/4220-maya_selva_cigares_bienvenue_dans_la_societe_de_consumation.html

https://tobaccobusiness.com/her-roots-run-deep-an-interview-with-maya-selva-part-1/

https://www.cigarjournal.com/maya-selva-passion-perfection/